To be marin or not marin? Finisher de l’Ultra Marin du Morbihan (175km)

Quelques minutes avant le départ…

Sur la ligne de départ, je suis dans le SAS n°1. Ce SAS était ouvert à ceux qui visaient une épreuve de moins de 25h. Même si — facile à dire quand on est frais — je m’en sentais capable, je voulais surtout éviter de me retrouver dans les embouteillages du début de course. Je trouve qu’il n’y a rien de pire que de piétinner dès le début, bouchonné par des concurrents trop lents. Et perdre du temps précieux sur les barrières horaires.

Prêt à tout donner !

Etape #1 — Vannes → Arradon Penboc’h

18h05. C’est parti ! L’ambiance est top, le public continue à nous encourager tout le long de la ligne de départ, et jusqu’au bout du port de Vannes.

  1. De me faire plaisir à cohabiter avec de bons traileurs.
  2. A gagner un temps considérable — dès le début de l’épreuve — sur la fameuse barrière horaire.
Le cadre est déjà exceptionnel. Et l’hélicoptère — qui suit les leaders — n’est pas si loin !
  • 13,6km parcourus, sur une moyenne de 11,83km’h
  • 49e position, sur 1141 partants
  • Temps écoulé depuis le départ : 01h08'46
  • Dénivelé total depuis le départ : 106D+

Etape #2 — Arradon Penboc’h → Baden Port Blanc

Les premiers kilomètres continuent de bien se passer. Je surveille régulièrement mon rythme cardiaque. Je cours derrière d’autres concurrents pour les laisser casser le vent à ma place. Bref, je gère au mieux ce début de course, malgré les changements de surface : macadam, chemin cabossé, plage… on court même dans l’eau puisque la marée monte !

Opérationnel !
Qui a dit que le Golfe de Morbihan était plat ?!
Le soleil commence doucement à se coucher
  • 26,8km parcourus, sur une moyenne de 10,64km’h
  • 62e position, sur 1141 partants
  • Temps écoulé depuis le départ : 02h23'39
  • Dénivelé total depuis le départ : 236D+

Etape #3 — Baden Port Blanc → Le Bono Port

Depuis le début de la course, je croisais quelques têtes connues, venues supporter leurs amis. Mais la route vers Bono va néanmoins devenir un peu moins joviale. Plus monotone. Plus longue. Et un peu plus éprouvante.

Le paysage est sompteux
Bye bye le soleil
Ambiance au ravito de Bono
  • 50,7km parcourus, sur une moyenne de 7,93km’h
  • 150e position, sur 1141 partants
  • Temps écoulé depuis le départ : 05h29'01
  • Dénivelé total depuis le départ : 430D+

Etape #4 — Le Bono Port → Crac’h Stade

En quittant Bono, j’entends les traileurs et leurs familles se donner rendez-vous à un endroit clé de la course : Locmariaquer. En effet, il est prévu qu’on y prenne un bateau, et qui nous permettra de rejoindre la côte en face. Et de poursuivre notre ronde autour du Golfe.

Vue nocturne de Saint-Goustan

Arrivée à Crac’h Stade

Et à 2h44 du matin : j’entre enfin dans le stade ! Après environ 8h30 de course, me voilà passé au 5e passage chronométré:

  • 66,1km parcourus, sur une moyenne de 5,81km’h
  • 333e position, sur 1141 partants
  • Temps écoulé depuis le départ : 08h39'03
  • Dénivelé total depuis le départ : 570D+

Etape #5— Crac’h Stade → Locmariaquer Le Guilvin

1h30 de dodo, c’est rien. Mais ankylosé par le froid, courir est ma seule porte de sortie. J’arrive à reprendre des couleurs au bout de 15 ou 20 minutes d’effort. Puis — progressivement — l’étape devient beaucoup plus agréable. D’autant que je reconnais le coin, pour y avoir passé pas mal de temps en famille l’été dernier.

Le soleil se lève
Au sud du Golfe du Morbihan
Magnifique brume matinale
  • 78,8km parcourus, sur une moyenne de 7,62km’h
  • 616e position, sur 1141 partants
  • Temps écoulé depuis le départ : 11h54'50
  • Dénivelé total depuis le départ : 617D+
Reste 1800 mètres avant de monter dans un bateau
  • 80,6km parcourus, sur une moyenne de 6,65km’h
  • 611e position, sur 1141 partants
  • Temps écoulé depuis le départ : 12h11'20
  • Dénivelé total depuis le départ : 623D+

Etape #6 — Traversée en bateau vers Port Novalo

Me voilà quasiment arrivé à mi-course. Du moins, je me retrouve à l’endroit tant attendu, qui se trouve à l’autre extrémité de Vannes. Et les prochaines minutes se dérouleront assises, au dessus de l’eau.

Embarcadère à Locmariaquer
L’eau, ça mouille

Etape #7—Port Novalo → Arzon Stade Chapron

La température est bonne, et une petite brise très agréable nous porte sur les derniers kilomètres. Tout le monde marche autour de moi. Je me dis que c’est le moment de courir, puisqu’ensuite je me poserai tranquillement à la zone de ravitaillement.

Arrivée au stade d’Arazon

7h15 du matin. Me voilà arrivé à mi-parcours #wouhou

  • 88,5km parcourus, sur une moyenne de 6,80km’h
  • 583e position, sur 1141 partants
  • Temps écoulé depuis le départ : 12h54'23
  • Dénivelé total depuis le départ : 676D+
  • repas, et hydratation, sous surveillance. Au programme : des glucides, et des lipides ;
  • une douche, et un changement de vêtements prévus dans mon sac de transition ;
  • un soin des pieds : j’avais prévu des crèmes Akiléïne Nok pour éviter les ampoules ;
  • et une mini-sieste.

Etape #8 — Arzon Stade Chapron → Bilouris → Porh Nèz

Mon mental remonte. Je suis parti pour être finisher de cette course. Du moins, je m’en auto-convaincs ;)

Il fait beau. Et quasiment aucun touriste dans ce décor idyllique.
Waaaaa
  • 88,5km parcourus, sur une moyenne de 8,39km’h
  • 688e position, sur 1141 partants
  • Temps écoulé depuis le départ : 15h46'47
  • Dénivelé total depuis le départ : 710D+
Des paysages superbes.

Passage par Arzon Porh Nèz

J’ai l’impression que mon arrivée à Arzon Porh Nèz n’a pas été enregistrée. J’y suis pourtant resté un bon quart d’heure voire 20 minutes, il me semble. Le temps de boire, remplir mes 3 gourdes flasques et reprendre ainsi 1,5L d’eau sur moi. Sans oublier de remettre de la Nek sur mes pieds, bien sûr :)

  • 99,8km parcourus, sur une moyenne de 6,45km’h
  • 673e position, sur 1141 partants
  • Temps écoulé depuis le départ : 16h35'31
  • Dénivelé total depuis le départ : 740D+

Etape #9 — Porh Nèz → Sarzeau

Je dois pointer à Sarzeau avant 21 heures. J’ai donc plus de 7 heures pour parcourir les 22 prochains kilomètres. Là, les choses se corsent. Car même si le volume temps semble suffisant, on est à l’extrême inverse de ce que j’ai vécu la nuit dernière : il fait SUPER chaud.

Des parcours plus cahotiques que prévu
Passage dans le sable
  • 121,9km parcourus, sur une moyenne de 4,78km’h.
    Ma vitesse a complètement chutée depuis le début…
  • 643e position, sur 1141 partants.
    Et sûrement déjà pleins d’abandons.
  • Temps écoulé depuis le départ : 21h12'30.
    Les premiers sont déjà arrivés depuis environ 4 heures…
  • Dénivelé total depuis le départ : 893D+
    On est loin, très loin, des 10k D+ de la Diagonale des Fous !

Etape #10 — Sarzeau → Le Hézo

En sortant de Sarzeau, je l’avoue… j’en ai marre d’être là. 122km kilomètres parcourus. C’est long. Et il reste encore plus de 50 kilomètres à faire…

A fond avec les 56k !
  • 137km parcourus, sur une moyenne de 6,34km’h.
    Mes sprints auront (un peu) remonté ma moyenne générale.
  • 567e position, sur 1141 partants.
    J’ai donc repris une centaine de positions sur cette portion.
  • Temps écoulé depuis le départ : 24h31'54.
  • Dénivelé total depuis le départ : 925D+

Etape #11 — Le Hézo → Séné

1h plus tard, je quitte Le Hézo vers 19h46.

Des zombies, loin devant. Plus personne bientôt…

Arrivée à Séné Salle Cousteau

C’est au bout de ma vie que j’entre à la salle de sport de Séné à 22h36. Lessivé. Mes yeux me creusent à nouveau avec ces satanées lentilles — qui ne m’avaient plus géné depuis la nuit dernière.

  • 150,8km parcourus, sur une moyenne de 4,90km’h.
  • 591e position, sur 1141 partants.
  • Temps écoulé depuis le départ : 28h14'50.
  • Dénivelé total depuis le départ : 999D+
Bonsoir, Séné !

Etape #12 — Séné → Barrarac’h

Après mon passage à vide, j’étais à nouveau sur une autre planète. L’effet du médicament était à son paroxysme. Funk à fond, je me dirigeais alors vers Moustérian, à mi-chemin du prochain checkpoint.

  • 165,3km parcourus, sur une moyenne de 5,65km’h.
  • 648e position, sur 1141 partants.
  • Temps écoulé depuis le départ : 34h04'18.
  • Dénivelé total depuis le départ : 1052D+

Dernière étape— Barrarac’h → Vannes

Robin me propose de faire une pause de 30 minutes. Mais à ce stade de l’épreuve, il a davantage de fraicheur que moi.

Finisher!
Pioupiou
Le parcours complet

--

--

Entrepreneur, Ecommerce & digital consultant — Sport passionate / Challenge lover

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
David Desrousseaux

David Desrousseaux

Entrepreneur, Ecommerce & digital consultant — Sport passionate / Challenge lover