Finisher du Half Triathlon de l’Alpe d’Huez 2021 — No pain, no gain

Triathlon L de l’Alpe d’Huez — Vue de l’étendue à nager depuis la bouée blanche. Au loin, le tremplin bleu, pour le retour à la terre ferme.

Vaincre le mal par le mal

Quelques dernières séances en piscine — et très bien coachées — m’ont permis de réaliser un vrai pas en avant. Et d’améliorer ma position dans l’eau pour le crawl. Parce qu’en termes de distance, je n’ai finalement nagé que 15 kilomètres en 4 mois, avant l’épreuve. Parfaitement ridicule… mais mieux que rien !

La veille de la course, j’ai encore des courbatures lombaires. Mais beaucoup plus light, en comparaison des jours précédents — heureusement.

Veille de la course — Mercredi 28 Juillet 2021

Matériel récupéré : Dossard 1118

Heureusement, l’organisateur nous offre des séances de relaxation. J’en profite pour retrouver une équipe de kinés qui prennent soin de mon dos durant 30 minutes. Que du bonheur ! :)

Lever à 4h30 du matin

Quelques vélos ont été installés la veille par d’autres triathlètes. Le mien, il y a à peine quelques minutes.
Vues depuis le bord du lac du Vernay
A mon retour, le peuple est au rendez-vous !

Le temps d’écouter les dernières recommandations du briefing, d’effectuer des étirements et autres mouvements d’échauffements, les femmes sont les premières à partir — avec leurs bonnets roses, dès 9h30. Puis, les hommes aux bonnets bleus se présentent dans l’eau. Pour une fois, je me positionne parmi les premiers pour me forcer à prendre confiance.

Ces quelques secondes de nage opérationnelle auront été finalement déterminantes pour la suite de mon épreuve.

Certains sont dans l’eau, d’autres sur les rochers. En attendant le feu vert de l’organisation

9h45 : départ de la course — Jeudi 29 Juillet 2021

Quelques trop longues secondes écoulées, j’y retourne. De nouveau, je me concentre sur mes mouvements. La rythmique de ma respiration, des mouvements de bras, d’épaule, de tête hors de l’eau, etc. Comme prévu, je ne respire qu’à droite, pour suivre mes points de repère.

Une belle journée s’annonce

La barrière horaire de sortie de la zone de transition T1 est à 11h00. Un départ à 9h45 m’indique que j’ai 1 heure et 15 minutes pour nager, et récupérer mon vélo.

Sortie de l’eau #wouhou

Première victoire, et première revanche sur le Natureman. Les derniers conseils des maîtres nageurs, mes sorties en mer malgré les conditions météo dégradées, tout me revient à la figure une fraction de seconde.

Natation 2200m → 1101e en 1h02'02

Bref, je reprends mon souffle. Et direction l’emplacement de mon vélo. Là, j’enlève ma combinaison. Je m’étais tartiné de vaseline pour faciliter cette opération. Puis je mets mon cuissard Castelli spécial longue distance. Le Jersey de mon club. Casque, gants, chaussures… une gorgée de boisson énergisante, et je cours hors de la zone de transition.

Roadmap

La descente jusque Séchilienne → 1059e en 1h47'34 de course

J’ai équipé mon vélo de route d’un petit appendice aérodynamique, qui me permet d’avoir dans cette portion une position aéro. Et de reprendre ainsi 42 concurrents.

Montées et descentes durant 6 heures

Ce qui ne m’a pas empêché d’atteindre un 72km’h sur le compteur de ma Garmin !

L’ascension de l’Alpe d’Huez

Honnêtement, je sens pourtant que j’en ai laissé sous le coude durant le vélo. Je me dis qu’avec une meilleure nage, je sortirai avec de meilleurs athlètes devant moi. Et qui auraient tendance à me tirer vers le haut, et à me donner davantage dans les zones difficiles. Là, tout le monde est en galère, et j’ai tendance à reproduire d’instinct le besoin de me reposer aussi, de moins me forcer…

Du coup, mon chrono d’ascension est d’environ 1h20. Quand on sait que Marco Pantani l’avait fait en 37 minutes…

Transition 2 et Course à pied 20km

Derniers 20 kilomètres

Pour identifier mes adversaires directs, c’est simple : à chaque passage, on nous remet un petit chouchou de couleur. Blanc pour le premier tour. Puis vert. Et noir pour le finish. Du coup, je visais les coureurs aux chouchous blancs, et ceux qui avaient le blanc et le vert. Et je me débrouillais pour aller les chercher.

I did it!

Fin de course : 777e en 9h46'41

Comment être + fort ?

--

--

Entrepreneur, Ecommerce & digital consultant — Sport passionate / Challenge lover

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store